Pramiracetam


Dans une vie moderne plein de stress, il s’avère difficile de maintenir son cerveau en bonne santé. Les troubles de l’attention et les pertes de mémoire sont des maux courants touchant la plupart d’entre nous. Outre l’amélioration de l’hygiène de vie, d’autres solutions s’offrent à nous dont les nootropiques. Si vous ignorez ce que c’est, il s’agit des suppléments conçus pour optimiser les performances du cerveau. Le Pramiracetam appartient à cette famille de médicaments nootropiques. Dans cet article, nous allons examiner de plus près les caractéristiques, les bienfaits et les limites de ce stimulant.

Dans une vie moderne plein de stress, il s’avère difficile de maintenir son cerveau en bonne santé. Les troubles de l’attention et les pertes de mémoire sont des maux courants touchant la plupart d’entre nous. Outre l’amélioration de l’hygiène de vie, d’autres solutions s’offrent à nous dont les nootropiques. Si vous ignorez ce que c’est, il s’agit des suppléments conçus pour optimiser les performances du cerveau. Le Pramiracetam appartient à cette famille de médicaments nootropiques. Dans cet article, nous allons examiner de plus près les caractéristiques, les bienfaits et les limites de ce stimulant.

Qu’est-ce que le Pramiracetam ?

Avant le Pramiracetam, il y a eu d’abord le Piracétam. Historiquement, il s’agit du premier composé classé comme nootropique. Il a été synthétisé vers 1964. Quelques années plus tard, Pramiracetam est né suite à l’amélioration du composé originel. Ainsi, Piracétam et Pramiracetam font partie d’une même famille de nootropiques dont les racétams. Ils ont d’autres molécules parentes dont l’Aniracétam, l’Oxiracétam et bien plus encore.

Les particularités du Pramiracetam

Parke-Davis, une filiale de la société pharmaceutique Pfizer a obtenu le premier brevet du Pramiracetam vers la fin des années 1970. Il est à souligner que la structure chimique de tous les racétams repose sur un noyau pyrrolidone. En ce qui concerne le Pramiracetam, il a été obtenu en remplaçant le groupe amide présent dans le Piracétam par un groupe dipropan-2-ylamino éthyle. Grâce à cette substitution, le Pramiracetam devient largement plus puissant que son prédécesseur (30 fois plus puissant).

Cette forme de racétam pallie essentiellement les troubles de mémoire et d’attention. Il a été élaboré pour aider le cerveau humain à être le plus performant possible malgré les conditions perturbantes dans lequel il se trouve. Aujourd’hui, ce composé est vendu par le groupe Menarini en Italie et dans d’autres pays européens sous le nom de Pramistar. Toutefois, son usage médical n’est pas approuvé dans tous les pays. C’est le cas des États-Unis par exemple.

Quels sont les bienfaits du Pramiracetam ?

Par rapport au Piracétam, le Pramiracetam est réputé pour agir plus efficacement sur la mémoire. Ceux qui l’ont déjà testé ont remarqué qu’ils se sont rappelés des souvenirs oubliés il y a longtemps. En qualité d’amplificateur cognitif, cette molécule est ainsi administrée pour booster la mémoire ainsi que la fonction cognitive des seniors souffrant de démence vasculaire. Il peut être également utilisé dans le traitement de la maladie d’Alzheimer. Voici d’autres vertus intéressantes attribuées à ce supplément nootropique :

-          Augmentation du niveau de concentration pour vous aider à être plus productif

-          Renforcement des capacités d’apprentissage et d’assimilation de nouvelles informations

-       Amélioration de la fluidité verbale. Vous êtes capable de tenir un long discours sans oublier les mots que vous êtes censé utiliser

-          Stimulation des perceptions sensorielles dont la perception des couleurs notamment

-          Traitement de la baisse de motivation ou des troubles émotionnels

-      Optimisation des facultés de raisonnement techniques et logiques pour pouvoir régler au mieux les situations difficiles et prendre des décisions

Des études ont prouvé les bienfaits de la consommation du Pramiracetam chez les personnes atteintes de déficits de mémoire. Ce qui n’est pas le cas des effets chez les individus en bonne santé. En effet, les avantages du médicament mentionnés ci-dessous sont issus des retours des consommateurs. Notez aussi que ce nootropique ne vous donne pas de super pouvoir. Il apporte simplement du soutien aux activités du cerveau.

Quel est le mécanisme du Pramiracetam ?

Selon l’hypothèse, le Pramiracetam favorise le taux d’absorption de la choline dans l’hippocampe. Cette dernière désigne la partie participant à la formation et à la sauvegarde des souvenirs. La choline se convertit en acétylcholine, un neurotransmetteur indispensable dans les fonctions cognitives comme l’apprentissage et la mémoire. Pour faire simple, le Pramiracetam améliore donc les capacités cognitives en stimulant la transmission des informations par le biais des neurones.

Posologie et mode de consommation du Pramiracetam

Pour un adulte, il est recommandé de respecter le dosage maximal de 1 200 mg par jour. Vous pouvez le consommer oralement deux à trois fois par jour en optant pour une posologie de 400 à 600 mg à chaque prise. Disponible en poudre, le Pramiracetam se prend avec de la nourriture pour éviter son goût amer. Sous forme de capsule ou de gélule, vous pouvez le consommer après le repas. Liposoluble, la molécule est mieux absorbée avec des matières grasses.

Y a-t-il des effets secondaires ?

Jusque-là, aucune étude sérieuse ni essai clinique n’a signalé des effets secondaires graves par rapport à la consommation du Pramiracetam. Ce médicament intelligent est considéré comme non toxique tant que l’utilisateur respecte la posologie recommandée. Toutefois, il peut provoquer des maux de tête. C’est pourquoi il est conseillé de le prendre avec d’autres composés dont la choline comme l’Alpha-GCP. C’est aussi un moyen de renforcer les bienfaits des nootropiques.

Où acheter du Pramiracetam ?

Le Pramiracetam est vendu sur internet. Mais attention, tous les produits ne se valent pas. D’où l’importance de se fier uniquement à un vendeur de confiance. Prenez également le temps de lire les avis clients.